L’Atelier du Chas Pitre et le travail du cuir

Nous le rappelons, vous êtes artisan du cuir et avez confectionné le protège bloc-note pour enquêteurs de l’étrange pour l’une de nos contreparties sur cette campagne.
Parlez-nous un peu de votre travail ? Pouvez-vous me décrire une journée type ?

Je travaille une matière noble et exquise, j’ai nommé le cuir tannage végétal ! C’est-à-dire qu’il s’agit de peaux animales tannées à partir d’extraits végétaux et non de produits chimiques et nocifs. Comme je le dis toujours, il s’agit selon moi d’un support noble, d’une page blanche que l’on peut modeler, façonner ou sculpter selon ses souhaits et obtenir de merveilleux objets uniques et durables.

Mon travail consiste en réalité à réaliser des créations uniques, sorties de mon imaginaire, de mettre en forme une idée ou un projet grâce à la matière et ses exigences pour amener l’imaginaire et le fantastique dans la réalité.

Une journée type ? Je crois que ça n’existe pas dans l’artisanat ^^

Comment et pourquoi avez-vous décidé de faire ce métier ? Comment avez-vous commencé ?

Je baigne depuis tout petit dans les univers fantastiques et imaginaires, j’ai été bercé au Donjons & Dragons et aux univers de Tolkien, forcement ça laisse des traces indélébiles.

Autodidacte, j’ai d’abord découvert les premiers gestes et usages à acquérir dans de vieux bouquins. J’ai d’abord voulu suivre une formation, qui m’a été refusée… C’est pourquoi j’ai fait le choix d’apprendre ce métier « à la dure » et en sortant des sentiers battus, ce qui demande patience et persévérance comme premiers outils à se procurer. J’ai par la suite été envoûté par cette matière qui peut littéralement offrir une seconde peau, ce qui a développé chez moi une véritable passion… C’est alors que L’Atelier du Chas Pitre est naturellement né ! Pourquoi Chas Pitre ? « Chas » pour le chas de l’aiguille, étant donné que je fais uniquement de la couture à la main, au point sellier traditionnel, et « pitre » parce qu’il paraît que trop de sérieux pourrait rendre anxieux…

Vous dessinez vous-même vos modèles ?

Je ne réalise que des pièces uniques, intégralement réalisées à la main, depuis le patronage en passant par la teinture et la couture, jusqu’à la finition à la cire.

Chaque modèle est donc une pièce que j’ai tout d’abord dessinée puis patronnée. Il s’agit de l’étape la plus délicate pour moi : mettre à plat ce que l’on visualise et imagine en 3D. Pour certaines pièces, que je travaille en petite série, il s’agit toujours d’un modèle initial que j’ai conçu.

Où peut-on trouver vos produits ?

Je sillonne les contrées de France et les pays limitrophes pour exposer mes créations, dans mon échoppe en bois et lin, sur des festivals fantastiques et salons dédiés aux mondes imaginaires, mais aussi sur les fêtes médiévales.

Vous pouvez aussi me retrouver sur Etsy.

Pour suivre mes aventures ou me contacter pour une commande personnalisée, passez par Facebook ou Instagram.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *