Le Septième continent – Norman Jangot

(4 avis client)

25,00

Dans un futur proche, Elias Novak est un jeune homme ordinaire, obsédé par sa santé. Il consulte en permanence Organia, une application sur son Smartphone qui l’informe de la composition chimique de tout ce qu’il inhale ou ingère. Afin de redresser son hygiène de vie pourtant irréprochable, il s’inscrit à un séjour dans le centre sanitaire du Dr Caruso, son idole. Tout se passe comme il l’avait rêvé jusqu’au jour où il reçoit un message codé, via Organia, qui va bouleverser sa vie et sa vision du monde.

Catégories : ,

Le Septième continent est un thriller de science-fiction proche de nous, dense et au rythme effréné. Telle la série Black Mirror, il s’interroge sur les dérives de la technologie notamment au niveau sanitaire. Jusqu’où sommes-nous prêt à sacrifier notre liberté pour plus de confort ou d’illusion de sécurité ? C’est la question à laquelle se retrouve confronté Elias Kova, un jeune homme ultra maniaque qui ne pense qu’à gagner du temps de vie en surveillant son hygiène et son environnement. Complots sanitaires et politiques, Elias saura-t-il défier la société et lui-même ? Et nous, en sommes-nous capables ?

Quatrième de couverture : “Dans un futur proche, Elias Novak est un jeune homme ordinaire, obsédé par sa santé. Il consulte en permanence Organia, une application sur son smartphone qui l’informe de la composition chimique de tout ce qu’il inhale ou ingère. Afin de redresser son hygiène de vie pourtant irréprochable, il s’inscrit à un séjour dans le centre sanitaire du Dr Caruso, son idole. Tout se passe comme il l’avait rêvé jusqu’au jour où il reçoit un message codé, via Organia, qui va bouleverser sa vie et sa vision du monde.”

Auteur : Norman Jangot
Bercé par le fantastique depuis l’enfance à travers les films de genre puis des lectures comme Le Horla, Le Parfum, les romans de René Barjavel et ceux de Stephen King, Norman Jangot se forge très vite l’envie de créer son propre univers. Il s’adonne avec son ami Victor Druillet à la réalisation de courts-métrages et de web-séries. Il écrit alors plusieurs scénarios et se familiarise avec les règles de la narration.
Il ne s’est mis que très tardivement à l’écriture de nouvelles, pour raconter des histoires sous un autre angle, celui des mots, et compte bien poursuivre sur cette voie. Le Septième continent est son premier roman.

Poids 650 g
Auteur

Norman Jangot

Collection

Enquêtes Fantastiques

Genre

Science-fiction, Thriller

Façonnage

Dos carré-collé, Ennoblissement Argent mat, Papier noir teinté masse

Format

15 x 21 cm, Grand format

Nombre de pages

466 p

4 avis pour Le Septième continent – Norman Jangot

  1. Tifenn Nicolas-Le Berre (client confirmé)

    tifennleberre 08 mai 2020
    J’ai adoré ce livre ! La réflexion proposée sur notre société est tout simplement excellente. L’écriture est fluide. On se laisse embarquer dans ce futur pas si lointain… Un très grand bravo à l’auteur et la maison d’édition !

  2. MARCHALS

    Norman JANGOT sait capter l’attention de ses lecteurs en offrant une enquête relative à une thématique soulevant de nombreux enjeux et de questionnements. Le lecteur est confronté à un futur qui, bien que fantastique, nous ramène sans cesse à l’actualité et fait beaucoup réfléchir sur notre société et notre mode de vie. Écriture plaisante et très jolie couverture.

  3. ClemCharles (client confirmé)

    Au début, quand on tient ce roman dans ses mains, on ne sait pas trop à quoi s’attendre. Un énième sermon sur le devenir de l’humanité à grands coups de tartines moralisatrices. Un effet “Black Mirror” sur la technologie de pointe… Et pourtant, rien de tout ça là-dedans. La critique de la société est diluée et assaisonnée avec subtilité : grâce au point de vue d’Elias, un homme que nous connaissons tous très bien au final (on a tous au moins un ou deux Elias dans notre entourage, soyons honnêtes), la société ne nous apparait pas comme un élément externe facile à objectiver. Il fait partie du personnage, de ses pensées, il est omniprésent et ne se déconstruit que petit à petit, au fil de la lecture. On réalise en même temps qu’Elias. On le vit à travers ses yeux.
    Au-delà de cette seule profondeur, l’auteur a le rythme dans la peau. Il y a des temps de silence et d’inertie, des temps d’accélération et de cacophonie, des temps de tachycardie et des temps de sourires. L’histoire est accrocheuse, elle donne envie de tourner les pages jusqu’à son dénouement. Et le style est percutant.
    Pour un premier roman, il y a là-dedans un énorme potentiel. A l’auteur, un grand bravo et un encouragement pour la suite !

  4. Charlotte

    Du mystère et de la SF : un roman comme je les aime !
    Une vraie réflexion sur notre besoin de tout contrôler, de tout connaitre, d’être sans cesse à la recherche de nouvelles innovations pour améliorer notre quotidien, notre santé. Mais à quel prix ?
    Une histoire digne d’un épisode de BLACK MIRROR sur les applications de type YUKA.

Ajouter un Avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *