Focus sur la conception de la couverture de l’anthologie « Écologie & folie technologique »

Nicolas (bnvlvgl) nous explique tout le cheminement de la conception d’une couverture graphique comme celle qu’il a réalisée pour notre anthologie Écologie et folie technologique.

« Pas facile de faire le récit d’une création, encore moins quand elle est complexe. Alors, lorsqu’on parle de plusieurs créations complexes, distinctes mais complémentaires, cela semble très difficile.

Le plus simple est de suivre la chronologie du projet.

Au départ, la mission était de développer une identité visuelle pour la collection Vapeurs&Mécanique, et de concevoir un cadre graphique commun à toutes les couvertures de la collection, prêt à accueillir une illustration dédiée à chaque livre. Très vite nous avons envisagé de créer également un modèle de couverture complète pour les anthologies de nouvelles. J’ai choisi de travailler les trois sujets de front (ou presque), vu la complémentarité nécessaire. On va se limiter ici à évoquer le chemin qui nous a menés à la couverture.

Échanges, discussions, recherches graphiques, premiers croquis et partages d’images ont rythmés les premières semaines de travail avec Camille pour définir un style graphique et identifier les contraintes. La volonté de l’éditrice était à la fois de faire écho aux couvertures des romans de Jules Verne aux éditions Hachette (les fameuses rouge et or) mais aussi d’éviter une surcharge graphique nuisant à la lisibilité des informations (titres et noms d’auteur). Le design se voulait raffiné mais clair. L’évidence était donc de jouer sur les contrastes entre des fonds sombres/texturés (rappelant les fabrications anciennes où la couverture était en cuir) et des tracés fins/métalliques (or, cuivre…), le tout en s’inspirant des formes de l’Art Nouveau.

La matrice finale s’appuie sur le respect de ce que j’appelle les « règles géométriques » : symétrie, proportions et épaisseur de traits respectés… Le but était de représenter simplement, une machinerie complexe. Laisser l’esprit de chacun y voir ce qu’il veut, mais le guider sur le thème du steampunk par la répétition de petits éléments simples et l’ajout de symboles telle que la clé à remonter des automates par exemple.
La machine se pare de quelques motifs végétaux, en cohérence avec l’inspiration d’Art Nouveau, apportant ainsi une touche en décalage et permettant aussi de compléter l’arche et d’arrondir l’ensemble.

Pour la couverture de cette anthologie de nouvelles Écologie et folie technologique, j’ai étendu la matrice commune à tous les livres de la collection, pour créer un espace central qui s’intègre bien dans l’ensemble.
Très vite, j’ai eu l’idée d’une vue sur l’intérieur d’une usine, rempli de rouages géants. J’ai pu jouer avec ce motif incontournable du steampunk en traitant cet engrenage central comme un mandala végétal pour faire écho à la thématique de l’anthologie.

Les éléments de la 4ème de couverture sont une copie plus sobre de l’ensemble, où les ornements végétaux viennent enlacer le titre, de la même manière que le tampon de la collection Vapeur&Mécanique. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

eget Lorem vel, adipiscing quis elit. libero.